23. Rêver la flèche sud

Au début du XXIe siècle, et cinquante ans après l’adoption d’une Charte de Venise condamnant les entreprises de « parachèvement » néogothique dont des cathédrales avait pu faire l’objet au XIXe siècle, la question d’une flèche Sud sur la cathédrale de Strasbourg peut sembler incongrue.

Modifier, même virtuellement, la silhouette dissymétrique d’un édifice devenu un symbole pour la ville et plus largement pour l’Alsace, produit d’ailleurs un effet d’étrangeté.

Jouant sur celui-ci, architectes et artistes se sont emparés du sujet pour susciter la créativité, mais aussi la réflexion sur la ville et sa structuration autour de l’église cathédrale. Deux initiatives de ce type ont eu lieu en 2015.

Dans le cadre de son concours international d’architecture « Build the world of yesterday » (construire le monde d’hier), la Xiao Fu Foundation a lancé un appel à projet pour une seconde tour – virtuelle naturellement. Agences d’architectures, étudiants ou simples amateurs pouvaient participer à partir d’une application numérique, le « tower builder ». En puisant dans éléments gothiques, néogothiques, modernes et futuristes, les contributeurs étaient invités à doubler, en deux dimensions, la flèche nord.

Au même moment, l’architecte Luc Schuiten, invité à inaugurer le Shadock, le laboratoire numérique de Strasbourg, y proposait des vues de la ville de 2115. Au centre d’une agglomération revue au prisme du biomimétisme, sa marque de fabrique, émerge une cathédrale dotée d’une seconde flèche végétalisée, bouleversant totalement la perception du monument et de son rapport à l’environnement.

Individuelle ou collective, ludique ou plus conceptuelle, la démarche permet d’entrer dans l’intelligence du monument et de réfléchir à son rapport à l’espace urbain. En interrogeant ce qu’un monument millénaire peut nous faire dire de notre époque, elle renoue avec l’exploration romantique de puissance imaginaire des cathédrales. Cinq siècles après l’achèvement de la flèche, le vide de la tour sud apparaît comme un espace poétique et créatif extrêmement dense.

(Auteur : Carole Pezzoli)

<< Retour au panneau précédent

<< Retour à l’accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *