6. Alexandre Straub, chanoine, président, conservateur

Un archéologue chrétien

Portrait d'A. Straub. Auteur : J. Kraemer, Kehl, s.d. (© Bibliothèque du Grand Séminaire)

Portrait d’A. Straub. Auteur : J. Kraemer, Kehl, s.d. (© Bibliothèque du Grand Séminaire)

Né et mort à Strasbourg (1825-1891), professeur d’histoire au Petit Séminaire, puis d’archéologie chrétienne au Grand Séminaire (1868), très tôt passionné par l’archéologie et l’histoire de l’art, A. Straub a été de toutes les entreprises de conservation depuis les années 1850, à la Revue catholique d’Alsace, à la SCMHA (membre du comité, puis secrétaire, correspondant cantonal, cheville ouvrière de sa commission de statistique archéologique), à la Société française d’Archéologie (congrès de Strasbourg de 1859, contribution remarquée sur la campanologie et le mobilier religieux).

Compte-rendu de sance du comité de la SCMHA mentionnant les travaux d'A Straub relatifs à la campanologie. Journal du Haut-Rhin, 9 décembre 1866 (Bibliothèque du Grand Séminaire)

Compte-rendu de séance du comité de la SCMHA mentionnant les travaux d’A. Straub relatifs à la campanologie. Journal du Haut-Rhin, 9 décembre 1866 (© Bibliothèque du Grand Séminaire)

Président de la Société pour la Conservation des Monuments historiques d’Alsace

En 1871, A. Straub fait partie de ceux qui refusent la liquidation de la Société et l’exclusion d’adhérents allemands (archéologues, bibliothécaires, fonctionnaires, etc.). Président en 1874, il fait coopter F. X. Kraus au comité en 1875 et engage la Société, qui continue de veiller sur les monuments de la région, à participer à l’entreprise de l’inventaire Kunst und Alterthum. La Société assure la publication d’articles sur le patrimoine et réunit une importante documentation : croquis, dessins, notes archéologiques, photographies. Elle collecte aussi un nombre de plus en plus important d’objets trouvés lors de fouilles archéologiques et du suivi des travaux d’urbanisme à Strasbourg. Un musée est créé et installé dans une maison privée, puis au collège Saint-Étienne.

Dessin de l'église fortifiée de Hunawihr. Auteur : A. Straub, sd. (Bibliothèque du Grand Séminaire)

Dessin de l’église fortifiée de Hunawihr. Auteur : Alexandre Straub, s.d. (© Bibliothèque du Grand Séminaire)

Conservateur des Monuments historiques

A. Straub remplace F. X. Kraus, professeur d’histoire ecclésiastique à Fribourg-en-Brisgau (1878). Il associe fort peu la Société à son activité de conservateur et accorde la priorité à sa fonction archéologique et muséographique : Strasbourg romain, Strasbourg médiéval et ses projets (pour un musée alsacien à la maison Kammerzell, avec ses propres collections de mobilier et de costumes). Il soutient aussi les entreprises de publication : reconstitution de l’Hortus Deliciarum et des anciennes Chroniques alsaciennes, disparus lors du siège de la ville en 1870.

Vue du château de Hohlandsbourg à Wintzenheim. Auteur : Alexandre Straub, 1860 (Bibliothèque du Grand Séminaire)

Vue du château de Hohlandsbourg à Wintzenheim. Auteur : Alexandre Straub, 1860 (© Bibliothèque du Grand Séminaire)

(Auteur : François Igersheim)

>> Suite de l’exposition

<< Retour au panneau précédent

<< Retour à l’accueil

Télécharger le panneau

Pour en savoir plus…

Notice biographique d’A. Straub sur le site l’INHA

Inventaire du fonds Straub à la Bibliothèque du Grand Séminaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *