Retour sur la première édition des Journées archéologiques transfrontalières

 

Par Juliette Rémy et Georges Triantafillidis

Les premières Journées archéologiques transfrontalières de la Vallée du Rhin supérieur se sont tenues les 9 et 10 novembre 2012 à Mulhouse.

Organisée par le SRA Alsace, en étroite collaboration avec le Landesdenkmalpflege du Bade-Wurtemberg et le service archéologique du canton de Bâle-Ville, cette manifestation a également bénéficié du partenariat de la Ville de Mulhouse, ainsi que de l’Université de Haute-Alsace.

L’objectif de ces Journées était de dresser un panorama de la recherche archéologique à l’échelle de la vallée du Rhin supérieur et de créer les conditions d’une collaboration scientifique renouvelée entre archéologues des deux rives.

L’Alsace considère en effet comme un atout la présence sur son territoire d’un patrimoine archéologique dont l’intérêt dépasse les frontières. Pourtant, la recherche archéologique transfrontalière souffrait d’une certaine carence en termes de partage d’idées et d’expériences, de mise en commun des problématiques d’étude et de diffusion des connaissances. C’est pourquoi le SRA a souhaité prendre – ou plutôt reprendre – contact avec ses collègues frontaliers de Suisse et d’Allemagne. Ceux-ci se sont tout de suite montrés très enthousiastes à l’idée de lancer de nouveaux travaux en commun.

Un premier projet s’est alors dessiné tout naturellement : celui d’organiser des rencontres permettant de présenter travaux de recherches et sujets d’actualité des trois régions d’Alsace, du Bade-Wurtemberg et du canton de Bâle-Ville.

Près de 180 participants – français, allemands, suisses, étudiants, chercheurs, professionnels de l’archéologie, bénévoles… – ont assisté à ces deux jours de rencontres, qui s’articulaient autour de plusieurs temps fort.

La première matinée était consacrée à la présentation de chacun des services partenaires : SRA Alsace, Landesdenkmalpflege du Bade-Wurtemberg et service archéologique du canton de Bâle-Ville. Ces communications ont été l’occasion de montrer les points communs et différences existant entre les différents pays en terme d’organisation et de missions des services archéologiques.

Le reste de la journée était occupé par l’exposé des résultats et avancées de plusieurs projets d’envergure transfrontalière, et mobilisant le plus souvent des équipes internationales. Études thématiques, chantiers de fouilles, publications d’ouvrage, colloques internationaux, bases de données… Ce sont différents aspects de la recherche archéologique qui ont pu être mis en avant, dressant un panorama riche et varié des collaborations transfrontalières passées et actuelles.

Enfin, ce premier jour s’est terminé par une visite organisée dans la nouvelle salle d’archéologie au Musée historique de Mulhouse. Ouverte depuis un an dans sa nouvelle présentation, cette salle, restée fermée pendant des années, offre aujourd’hui une vision modernisée de l’archéologie régionale, depuis la Préhistoire jusqu’au Moyen Âge.

La journée du samedi était quant à elle consacrée à la présentation de plusieurs chantiers de fouilles menés ces dernières années de part et d’autre des rives du Rhin. Depuis l’étude de la métallurgie néolithique à Eckwersheim (Bas-Rhin) jusqu’à la mise au jour d’une galerie de la 1ère guerre mondiale à Carspach (Haut-Rhin) en passant par le spectaculaire prélèvement en motte d’une tombe princière celtique à la Heuneburg (Bade-Wurtemberg) ou encore les projets de recherche transdisciplinaires mis en œuvre sur le grand chantier du site de Bâle-Usine à gaz, les contributions variées ont suscité l’intérêt d’un public nombreux et attentif.

Cette première édition des Journées archéologiques transfrontalières a été couronnée de succès et le rendez-vous est déjà pris pour la prochaine édition, qui se tiendra en 2014 à Fribourg-en-Brisgau.

Pour télécharger le résumé des communications, cliquez ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *