Nouvelle campagne de numérisation de documents patrimoniaux

Chaque année, la Direction régionale des affaires culturelles réalise une prestation externalisée de documents dont le format dépasse les capacités du scanner du Service de la documentation patrimoniale. Pour 2016, près de 1800 documents ont été sélectionnés.

1. Le Denkmalarchiv Bas-Rhin et Haut-Rhin

Fonds d’archives créé au début du 20e s. par l’administration allemande, le Denkmalarchiv représente une importante collection iconographique sur le patrimoine alsacien. Les documents qui le composent font l’objet, depuis une dizaine d’années, d’un inventaire à la pièce et d’un plan de numérisation en vue d’une mise en ligne sur la base nationale Mémoire du Ministère de la culture et de la communication.

La numérisation des documents hors-formats se termine pour les parties bas-rhinoise et haut-rhinoise du fonds. En 2016, les communes suivantes ont fait l’objet d’un inventaire sommaire et les documents sont prêts à être numérisés.

Pour le Bas-Rhin :

  • Walbourg ;
  • Niederbronn-les-Bains.

Pour le Haut-Rhin :

  • Masevaux ;
  • Merxheim ;
  • Meyenheim ;
  • Mittelwihr ;
  • Niedermorschwihr ;
  • Neuf-Brisach ;
  • Oberhergheim ;
  • Obersaasheim ;
  • Ottmarsheim ;
  • Pfaffenheim ;
  • Reiningue ;
  • Riquewihr ;
  • Rouffach ;
  • Sainte-Croix-aux-Mines ;
  • Sainte-Marie-aux-Mines ;
  • Sausheim ;
  • Sigolsheim ;
  • Soultz ;
  • Soultzmatt ;
  • Steinbach ;
  • Uffholtz ;
  • Wattwiller ;
  • Wintzfelden ;
  • Wolfersdorf ;
  • Wolfgantzen ;
  • Zellenberg.

2. Le Denkmalarchiv Moselle

La fusion des régions a été l’occasion d’une réflexion élargie à la partie mosellanne du Denkmalarchiv, conservée à l’Unité territoriale de l’architecture et du patrimoine de Moselle à Metz.

En 2015, Raphaël Elfenstein, alors étudiant en master d’histoire de l’architecture à l’Université de Paris 1 – Panthéon Sorbonne, a effectué dans le cadre de son mémoire un inventaire d’une partie des documents relatifs à la cathédrale de Metz. Ce travail a permis d’identifier des séries susceptibles de bénéficier d’une numérisation externalisée, essentiellement des relevés d’architecture réalisés par Paul Tornow (1848-1921), architecte allemand chargé de la restauration de cet édifice. Cette année, un lot de 450 pièces a été sélectionné. Il s’agit notamment :

  • d’une étude comparative des cathédrales sous forme de silhouettes ;
  • des relevés en relation avec divers projets concernant la flèche ;
  • d’un lot de relevés et de photographies du portail de la Vierge ;
  • des relevés des projets du portail principal.

3. Le fonds Fernand Guri

Fernand Guri (1908-1991) a été chef de l’Agence des bâtiments de France de 1946 à 1975. À ce titre, il a supervisé plusieurs projets de construction et de restauration d’édifices sur le territoire alsacien et dans d’autres régions.

Cette année, les communes suivantes ont été intégrées dans le plan de numérisation.

Pour le Bas-Rhin :

  • Hangenbieten ;
  • Kindwiller ;
  • Marmoutier ;
  • Mollkirch ;
  • Strasbourg.

Pour le Haut-Rhin :

  • Fort-Louis.

Pour les autres régions :

  • Gerardmer ;
  • Gerbepal ;
  • Paris ;
  • Bruxelles ;
  • Luxembourg.

Ces documents seront envoyés au prestataire extérieur en juillet 2016 pour un retour prévu courant 2017.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *